Archives de
Catégorie : blogue

Entrevue pour « Livres Hebdo » janvier 2017 : « Québec : le renouveau de la librairie indépendante »

Entrevue pour « Livres Hebdo » janvier 2017 : « Québec : le renouveau de la librairie indépendante »

Pendant le Salon du livre de Montréal, en novembre dernier, j’ai été invité à répondre à quelques questions pour la revue spécialisée « Livres Hebdo » publiée en France mais aussi dans toute la francophonie.

Voici un extrait de l’article:

 » À Verdun, une commune populaire en pleine « boboïsation » à l’ouest de Montréal, la Librairie de Verdun a fait une percée spectaculaire. Après avoir racheté et rebaptisé il y a dix ans le petit magasin Sons & lettres, Philippe Sarrazin en a fait une des librairies les plus en vue de l’agglomération montréalaise, avec un développement continu. « L’essor de la librairie procède de la dynamique de l’achat local, inspiré du mouvement « buy local » aux Etats-Unis, et sur un gros travail d’équipe », explique Billy Robinson, l’un des cadres de l’établissement. Au printemps 2016, la Librairie de Verdun a déménagé dans un ancien local industriel de près de 300 m2 qui fut un « magasin général » puis une église baptiste sur la rue Wellington, l’axe central de la commune. Elle intègre un café et est fortement présente sur les réseaux sociaux. Le rayon jeunesse occupe près de la moitié de la surface de vente. « Les ventes ont fortement progressé, de même que la participation à nos activités et la présence des clubs de lecteurs », se réjouit Billy Robinson, lui-même blogueur, chroniqueur à la radio montréalaise CKVL et dans l’émission « La librairie francophone« , diffusée en France sur France Inter, qui poursuit : « La clé, c’est de ne pas abandonner. Il faut se battre pour démontrer que les libraires sont là pour apporter du conseil et du service, que nous sommes des spécialistes. »

Lire l’article au complet ici

 

À suivre…

À suivre…

#SecretProject2018

 

Il fait froid, on abandonne Instagram et ici.RDI … #SecretProject2018 #cafe #jusorange #imacbook #ecrire #coffee #writing

Une photo publiée par Billy Robinson (@billyrobinson72) le

 

Ça avance tout ça… mais le temps passe si vite! #secretproject2018 #redaction #deadlines

Une publication partagée par Billy Robinson (@billyrobinson72) le

 

À suivre !

Mes participations au Salon du livre de Montréal 2016

Mes participations au Salon du livre de Montréal 2016

14615584_10154430827780239_3879020073421992483_oComme à chaque année, je vais faire mon petit tour au Salon du livre de Montréal. Mais cette année, je vais avoir l’honneur d’y participer activement, pour au moins trois rendez-vous !

D’abord, il ne faut pas manquer l’inauguration officielle du Salon  qui, cette année, souligne la littérature en provenance du Mexique! C’est le mercredi dès 17h. Il y aura, entre autres, l’annonce des livres nommés pour le Prix des libraires de la dernière année!

Je vais rencontrer (avec plaisir) l’auteure Mélissa Verreault pour une discussion entre libraire et auteure, à l’Agora dès 19h00, jeudi le 17.

Le lendemain, je vais être du panel intitulé « Le Club de lecture Affaires présente : Faire de son livre un projet d’affaires, est-il possible ? » en compagnie d’intervenants du milieu des affaires et du livre. À l’Agora, le 18 novembre, 12h15.

En soirée, j’ai l’honneur d’animer une rencontre avec l’auteur Yves Beauchemin ! Écrivain phare de la littérature québécoise, Yves Beauchemin nous revient avec « Les Empocheurs », un roman truculent et vif dans lequel il s’amuse avec sa verve et son humour caractéristiques à railler la gourmandise pour l’argent et le pouvoir de certains de nos contemporains. Place Confort TD, 19h00.

Je compte bien faire le tour des différents stands pour croiser mes amis et collègues et, comme toujours, faire mon groupie et discuter avec mes auteurs / éditeurs préférés… Et y faire de nouvelles découvertes!

Au plaisir de vous y croiser. Ça se passe au Salon…

Salon du Livre de Montréal 2016

16 au 21 novembre 2016 

Place Bonaventure, Montréal

Achat de billets en ligne

Votre carnet du visiteur

 

 

En entrevue pour le blogue littéraire « Page par page »

En entrevue pour le blogue littéraire « Page par page »

Toujours inspiré par les lecteurs allumés et curieux, il me fait plaisir d’échanger avec eux ! J’ai eu le bonheur de rencontrer l’une des cofondatrice d’un nouveau blogue littéraire fort intéressant : « Page par page« .

Je vous invite à lire le récit de cette belle rencontre où j’ai parlé du métier de libraire,  fait quelques confidences, proposé des choix de lectures…

Profitez-en pour découvrir un blogue littéraire à mettre déjà dans vos favoris !

(C) Page par Page /  Françoise Conea

« Je me souviens de ma première journée chez Archambault. Je me suis alors vraiment demandé : Mais où étais-je tout ce temps-là ? Ça été une véritable révélation. Ce travail combine toutes mes passions pour la culture et le service à la clientèle. »

 Lire l’entrevue ici.

Laissez-moi vous raconter une belle histoire

Laissez-moi vous raconter une belle histoire

Le 22 septembre dernier, j’ai eu l’immense plaisir (et l’honneur!) de participer au tournage de l’émission de Marina Orsini, sur les ondes de Ici.Radio-Canada Télé, dans le cadre du Club de lecture.

2016-09-22_09_30_00_marina_0128_01En compagnie de la toujours charmante Claudia Larochelle et la gentille Valérie Guibbaud, nous avons échangé sur le magnifique petit livre de Boucar Diouf : « Rendez à ces arbres ce qui appartient à ces arbres » , publié aux Éditions LaPresse. (Vous pouvez revoir l’émission ici.)

Une expérience enrichissante qui m’a permis de rencontrer beaucoup de monde intéressant, de discuter de livres et de littérature dans un autre médium… Mais, ce qui a de plus beau, depuis la diffusion de la chronique, je rencontre des clients à la librairie ou ailleurs et qui me parlent de ce livre.

 Je me permets de vous raconter une belle histoire à ce sujet.

 Hier, mon conjoint m’annonce que notre charmante voisine va passer nous remettre un petit cadeau. Cette voisine est un dame du « bel-âge » que je croise à l’occasion, derrière chez-nous dans notre cour.

 Rapidement, au moment où nous avons acheté notre maison, nous avons échangé quelques discussions et j’ai rapidement compris que c’était bien plus qu’une dame charmante et ouverte, mais aussi (et surtout) une grande lectrice! Nous avons rapidement échangé sur nos lectures et elle s’est dite surprise d’apprendre que j’étais libraire.  J’étais sous le charme et je lui ai promis de lui proposer des titres à lire, lorsqu’elle aurait terminé sa « pile de livres »  empruntés à la bibliothèque du quartier.

 Donc, elle est venue nous apporter un petit cadeau (de magnifiques linges à vaisselle tricotés à la main) pour souligner notre amitié.  Elle avait une autre belle surprise pour moi! Elle m’a raconté que l’autre soir , après une visite chez une vieille amie, elle ne trouvait pas le sommeil. Elle s’est mise au tricot et elle a ouvert la télévision. À cette heure-là, on rediffusait l’émission de Marina Orsini .

 C’est avec le plus beau des sourires et les yeux vifs, elle me raconta le moment où elle m’a reconnue! Elle m’a dit que nous avions une belle discussion et qu’elle a tout de suite eu envie de lire ce petit livre de Boucar. Mais aussi, elle voulait en offrir à sa famille… Ça me fait toujours plaisir de voir à quel point, la littérature et les livres peuvent rapprocher les gens…

10381788584_a0543518b6_z

Je n’étais pas au bout de mes surprises.

Elle m’a avoué avoir été touchée par mes souvenirs d’enfance en Gaspésie que m’avait inspiré la lecture de ce livre et auxquels je faisais référence dans la discussion. Elle a alors ajouté qu’elle s’était souvenue de la première fois où elle avait remporté un concours de « rédaction » à l’école primaire. Dans ce texte gagnant,  elle avait raconté l’histoire d’une petite fille qui faisait parler les arbres de son quartier!

C’est le coeur rempli de joie que nous avons poursuivi notre discussion sur mon travail, mes différentes chroniques, sur nos livres préférés et sur les deux livres d’Elena Ferrente (« Une amie prodigieuse » ) que je lui avais conseillé en début d’été et qu’elle a adoré!

Mais ce qui a de plus beau, c’est l’histoire qu’elle m’a racontée au sujet de sa soeur à qui elle avait donné un rein, il y a bien longtemps et qui est malheureusement décédée depuis, mais dont la vie est maintenant racontée dans les pages d’un livre. Ce récit fut écrit par une autre de ses soeurs et il est basé sur les notes laissées dans un journal intime de cette femme, partie trop rapidement…

Elle m’en a remis une copie. Je lui ai promis de le lire, bien emmitouflé dans une « doudoune » , au pied d’un arbre, au moment où les feuilles d’automne tomberont…

Archives : entrevues à la télévision pour LaMadonnatheque

Archives : entrevues à la télévision pour LaMadonnatheque

Au fil des années, j’ai eu l’occasion de parler de Madonna et de mon site internet LaMadonnatheque dans différents médias, y compris à la télévision.

Je retrouve dans mes archives des extraits vidéos et je vais pouvoir bientôt en ajouter d’autres sur mon site LaMadonnatheque et ici:

SALUT-BONJOUR (TVA)(Octobre 2008)

Lire la suite Lire la suite

Entrevue pour le blogue d’Artv dans le cadre de l’événement du « 12 août : j’achète un livre québécois »

Entrevue pour le blogue d’Artv dans le cadre de l’événement du « 12 août : j’achète un livre québécois »

J’ai eu l’honneur de rencontrer la journaliste Katia Landry du blogue d’Artv (ici.artv) dans le cadre de la journée « 12 août : j’achète un livre québécois ». 

Une belle discussion qui à donné un article dont je suis pas mal fier et qui, je pense, rend hommage au métier de libraire!

Billy-Robinson-650x488

Voici un extrait :

Des librairies commerciales aux librairies scolaires, Billy Robinson a dix ans d’expérience comme libraire. Depuis un an, il s’est joint à l’équipe de la Librairie de Verdun, sa première expérience dans une librairie indépendante. Pour lui qui a toujours baigné dans les livres, c’est un véritable rêve de trouver une équipe aussi passionnée. Ayant un fort intérêt pour la littérature québécoise, il se trouve dans l’environnement idéal pour partager cette passion avec ses collègues et les clients qui côtoient l’endroit. Car, en effet, dans une librairie indépendante comme celle où il travaille, le #12août, ça se passe à longueur d’année. Alors que le mois d’août est une période habituellement plus calme en libraire, cette populaire journée s’est imposée comme un deuxième Noël… en plein été! Durant ma visite et ma discussion avec les libraires, j’ai bien vite compris que là-bas, les employés n’ont même pas besoin de faire d’efforts supplémentaires pour mettre l’accent sur les livres québécois. Ça se fait naturellement!

Lisez l’article complet ici 

 

Bienvenue !

Bienvenue !

Bienvenue sur la nouvelle version de mon site personnel !

Vous allez y retrouver tous les liens vers les blogues que j’anime, les liens vers toutes les chroniques auxquelles je participe et bien plus !

Ce site comprend aussi un blogue, sorte de journal que je compte maintenir au fils du temps !

Au plaisir,

Billy