« Vous avez détruit la beauté du monde » sont les derniers mots prononcés par la poète Huguette Gaulin avant de s’immoler sur la place publique, à Montréal, le 4 juin 1972. C’est aussi le titre d’une nouvelle bande dessinée qui aborde d’une manière originale un sujet délicat : le suicide au Québec, de 1763 à nos jours. Une bande dessinée disponible dès aujourd’hui aux éditions Moelle Graphik.

Cet ouvrage est inspiré par la découverte par les auteurs Isabelle Perreault, André Cellard et Patrice Corriveau de plus de 20 000 dossiers du coroner. Ces enquêtes, qui cherchent à déterminer les causes et les circonstances des décès, contiennent des descriptions, des témoignages et, à partir du 20e siècle, des photographies de scènes de suicide.



Les auteurs ont eu l’idée de travailler en collaboration avec l’auteur de bande dessinée Christian Quesnel afin de recréer le dernier acte mis en scène par le suicidé. Ces traces permettent, entre autres, de reproduire la dernière image, l’ultime impression, parfois soigneusement élaborée, que le suicidé a cherché à laisser au monde des vivants.  Mais c’est aussi par une mise en abîme destinée à éclairer le travail historien que les auteurs de cet ouvrage nous convient.

En abordant le suicide par le biais des images de Christian Quesnel, qui regorgent de force et de beauté, l’album apporte lumière et compréhension et contribue à démystifier un problème de société malheureusement toujours aussi contemporain. 

Vous avez détruit la beauté du monde – Le suicide scénarisé au Québec
depuis 1763

Auteurs : Isabelle Perreault, André Cellard et Patrice Corriveau
Illustrateur : Christian Quesnel
Éditeur : Moelle Graphik

le_vecteur
contact@levecteur.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *